Les industriels devront signaler la présence de perturbateurs endocriniens dans leurs produits.

Les industriels au 1er janvier prochain devront signaler la présence de perturbateurs endocriniens dans leurs produits.   Angéline galinier-warrain Rédactrice A partir du 1er janvier 2022, les fabricants commercialisant des produits contenant des substances classées comme perturbateurs endocriniens par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) devront informer les consommateurs de leur présence. Décrite dans un…