Fertilité : et si vous faisiez confiance à l’énergie universelle ?

EXPERT
@ Mathilde Declercq
(énergéticienne)

@Victoria-Louvel
Rédactrice

Elle est partout : l’énergie universelle se diffuse en nous et tout autour de nous. Elle peut même s’avérer déterminante dans un projet de conception et être favorisée par différentes techniques. Explications avec la thérapeute énergéticienne Mathilde Declercq.

QU’EST-CE-QUE L’ÉNERGIE UNIVERSELLE ?

« Tout est énergie », énonce Mathilde Declercq d’emblée. L’arbre que l’on va croiser sur notre route, l’oiseau qui y fait son nid… et nous-mêmes. Pour s’en rendre compte et l’éprouver, l’énergéticienne propose un simple petit exercice : « Frottez rapidement vos mains l’une contre l’autre pendant quelques secondes, puis écartez-les lentement l’une de l’autre. Vous sentez cette attraction entre vos deux mains comme si elles étaient aimantées ? C’est votre propre énergie, qui fait partie de l’énergie universelle. »

Mise au service du bien-être de l’autre, cette énergie démontre de réelles capacités d’apaisement et de réconfort : « Quel est le réflexe d’une mère lorsque son enfant s’est fait mal ? Elle va naturellement poser ses mains à l’endroit concerné, souffler sur la blessure ou la frotter… Plus généralement, l’acte de poser ses mains sur un individu pour soulager son mal a, de tout temps, été le premier réflexe de l’Homme », relate la thérapeute énergéticienne.

Ce geste d’imposition des mains est essentiel et déterminant dans l’ensemble des techniques utilisant l’énergie universelle ; autrement appelée énergie de vie en Occident, quand les Asiatiques la nomment QI ou Chi.

 

UN PEU D’HISTOIRE DU MAGNÉTISME

On trouve la première évocation de l’imposition des mains, et donc de l’utilisation de son énergie pour apaiser, dès le XVIème siècle, dans l’un des plus anciens traités médicaux, paru sous le règne d’Amenhotep Ier : le papyrus Ebers. Les prêtres égyptiens utilisaient ce procédé pour soulager et guérir leurs patients.

En France, durant le Moyen-Âge, les futurs rois devaient se soumettre au rituel des « écrouelles » avant d’être intronisés : ils devaient démontrer leur légitimité divine aux yeux du peuple, en « guérissant avec les mains ».

De nos jours, plusieurs techniques utilisent l’énergie universelle pour soulager l’autre, et c’est là leur point commun. Elles se différencient principalement par la posture de l’énergéticien pour la diffuser et les maux qu’elles apaisent.

 

LE REIKI

Ce terme signifie lui-même « énergie universelle » en japonais. Mikao Usui, créateur de cette technique, développe rapidement le Reiki auprès de ses proches, puis l’enseigne à 2000 élèves, lorsqu’il s’aperçoit du bien-être que lui procure l’imposition des mains (il pratique les arts martiaux depuis son plus jeune âge). Le Reiki est donc, avant tout, une méthode d’auto-guérison.

« Si je devais employer un mot pour définir le Reiki, ce serait douceur », résume Mathilde Declercq qui en a elle-même expérimenté les bienfaits.

“ Certains traumatismes ou blocages psychologiques refoulés, mais aussi le stress ont des effets visibles sur le corps. Ce dernier envoie simplement un message, des signaux que l’esprit ne veut peut-être pas voir ni entendre…”

 

Ainsi, une cliente était venue me consulter pour de l’asthme survenu soudainement. En discutant et en l’interrogeant, lui demandant notamment si elle avait subi un choc émotionnel récemment, elle m’a parlé de la perte récente de sa grand-mère : elle avait beaucoup aidé son entourage au détriment de son propre deuil, qu’elle n’avait pas pu faire. À chaque fois qu’un tel événement survient et que l’on n’a pas pu l’accepter en temps voulu, nous pouvons être sûrs que notre corps le manifestera d’une manière ou d’une autre. »

Par une « simple » imposition des mains, le Reiki est réputé pour aider à clarifier ses pensées, accueillir et accepter ses émotions, se défaire des tensions, retrouver joie de vivre, sérénité et dynamisme, mais aussi un meilleur sommeil, notamment.

 

Le magnétisme

Cette technique, plus ancienne que le Reiki, demande un engagement physique plus important de la part de celui qui l’exerce. Et pour cause : « Le magnétisme est nécessaire pour apaiser quelque chose de plus profond et de plus ciblé. S’il soulage lui aussi l’anxiété, la déprime et l’insomnie, il s’avère efficace pour apaiser de nombreuses affections telles que les migraines, les douleurs articulaires, les problèmes de peau (eczéma, zona, urticaire, brûlures), la bronchite, ainsi que les douleurs lombaires ou musculaires, entre autres », explique Mathilde Declercq.

Pour le Reiki comme pour le magnétisme, l’intention et le procédé général sont les mêmes, seules les techniques diffèrent : « J’impose mes mains sur ou au-dessus de la personne, l’endroit de l’imposition variant en fonction de la problématique à résoudre. Je dégage les énergies négatives que je ressens, et les remplace par des énergies positives. »

En fonction des problématiques de ses clients, Mathilde peut être amenée à mélanger ces deux techniques.

 

COMMENT UTILISER L’ÉNERGIE UNIVERSELLE À BON ESCIENT ?

La thérapeute énergéticienne prévient d’emblée : « Mon rôle est de faire prendre conscience de ce qui peut être changé et de l’accepter. Et en acceptant ses peurs ou ses faiblesses, nous allons pouvoir travailler dessus. Le lâcher prise est très important mais souvent le plus dur à trouver… Mon travail sera de guider mes clients, et de leur donner, en plus de nos séances énergétiques, des petits outils bien-être à mettre en pratique au quotidien. Et s’ils s’y tiennent, s’ils le souhaitent bien sûr, ils deviendront acteurs de ce changement. »

Première condition pour profiter des bienfaits de l’énergie universelle, donc : l’ouverture d’esprit. Ou plus précisément, l’acceptation.

 

ÊTRE ACTEUR DE SON CHANGEMENT

Pour y parvenir et pour l’entretenir, Mathilde donne des clés aux personnes qui la consultent ; des petits « exercices » à effectuer quotidiennement, pour que le positif de cette énergie renouvelée persiste : de la méditation pour calmer son mental et des exercices de respiration.

Enfin, la thérapeute encourage les affirmations positives : “ Simplement se dire que l’on va bien, que l’on est heureux dans sa vie… Car le positif attire le positif. Je suis convaincue que l’on est co-créateur de sa vie : si l’on veut quelque chose, on va y croire et si on y croit profondément et qu’on le ressent, on va le recevoir. Nous créons notre présent et notre futur avec nos pensées, alors je fais en sorte de guider mes clients pour que leurs pensées soient les plus jolies possibles. Nous créons notre avenir avec nos visualisations, nos émotions et nos ressentis ”. 

“J’ai reçu un certain nombre de femmes qui étaient en burn-out et n’avaient plus envie de rien. Au bout de 3 ou 4 séances, je constatais des changements déterminants : elles avaient les ongles manucurés, elles avaient changé de coupe de cheveux ou de couleur, elles recommençaient à sortir entre copines et à prendre aussi des décisions plus importantes comme changer de travail, retrouver une vie plus en accord avec leurs valeurs… L’énergétique bouleverse les éléments de notre vie de façon incroyable ! »

 

VISUALISER SON BONHEUR

Autre astuce pour renforcer les affirmations positives et atteindre ses objectifs ? La visualisation, exercice effectué en séance, et qui nécessite une mobilisation de tous ses sens dans le moment présent : « Je vais demander à cette personne qui rêve d’habiter dans une maison, de la visualiser mentalement : combien de fenêtres a-t-elle ? Est-elle à étage ? Je vais ensuite lui demander d’y entrer : souhaitez-vous qu’elle possède une cheminée ? Entendez-vous alors crépiter ce feu qui vient d’être allumé ? Dirigez-vous vers votre cuisine, visualisez-la : sentez-vous cette bonne odeur de gâteau au chocolat qu’est en train de préparer votre conjoint ?… La visualisation de ce bonheur et le fait de ressentir pleinement les choses jusqu’au bout, vont renforcer ce rêve et permettre d’y parvenir. »

Pour éprouver ce bien-être sur le long terme, Mathilde Declercq préconise d’effectuer 4 séances de Reiki rapprochées, en plus des exercices à effectuer en parallèle. Par la suite, il est conseillé de prévoir des séances « d’entretien » pour maintenir les effets positifs de l’énergétique.

 

EN QUOI L’ÉNERGIE UNIVERSELLE PEUT-ELLE AMÉLIORER SA FERTILITÉ ?

Anxiété, insomnie, mal-être… Autant de maux qui peuvent être ressentis par un couple qui rencontre des difficultés à concevoir un enfant. Pour Mathilde Declercq, si aucune explication médicale ne justifie l’infertilité, il y a de grandes chances pour qu’elle soit liée à un blocage psychologique : pression sociale, stress, attente immense de cet enfant tant désiré, ou tout simplement, la peur des changements et des concessions que cela implique. « Le corps et l’esprit fonctionnent ensemble, on ne peut pas les dissocier et si l’un des 2 n’est pas en accord avec l’autre, cela peut créer un désordre que j’essaye, à mon niveau, de réguler et de résoudre en équipe avec mon client ou ma cliente. Je ne suis qu’une accompagnatrice de leur transformation et j’espère, de leur futur bonheur. »

D’ailleurs, la thérapeute énergéticienne témoigne : « Une cliente est venue me voir parce qu’elle n’arrivait pas à être enceinte, au bout de 11 mois d’essais. Pas de parcours de PMA, pas de problème médical particulier, mais un stress immense dû au travail et à ses différents projets. Nous avons fait quelques séances énergétiques, mais aussi travaillé sur le lâcher prise et la visualisation. Aujourd’hui, elle est enceinte de jumeaux ! »

Lâcher prise, acceptation, positivisme : trois clés de l’énergie universelle amenant au bien-être, et qui permettent naturellement de se trouver dans les meilleures dispositions pour concevoir. 

Pour aller plus loin

-> La chaîne MyFertyBook

La chaine vidéo et podcast de la rédaction de MyFertyBook.
> Vidéos
> Podcasts

-> LES ACTUS

Les dernières actualités de la préconception et de la
fertilité
> MyFertyNews

-> LES TÉMOIGNAGES

Partagez votre expérience avec la communauté
MyFertyBook
> Je témoigne