Sexualité et communication dans le couple : exprimez-vous !

Pas toujours simple d’aborder le sujet de la sexualité avec son (sa) partenaire. Ne rien dire, tout dire… En matière de sexualité, certains modes de communication permettent d’améliorer la relation. 

Que l’on soit un couple récemment formé ou un couple au long court, il ne peut exister une intimité satisfaisante que si la communication est ajustée au couple et à son histoire. Mais elle doit aussi respecter quelques principes qui sont peut-être évidents pour les uns, et plus compliqués à mettre en place pour d’autres.

En effet, le manque de communication dans le couple est souvent en cause dans les problèmes sexuels. Par peur d’aborder le sujet, de vexer l’autre ou simplement par pudeur, certains couples se satisfassent de rapports sexuels ennuyants, acceptant des pratiques qui ne leur produisent pas de plaisir. Le silence détruit ainsi petit à petit la relation, le « tout-dire » sans se préoccuper de l’autre est contre-productif et malheureusement, les règlements de comptes où chacun s’envoie des horreurs en pensant qu’elles auront des effets, sont évidemment lourdes de conséquences. Dans tous les cas, la complicité n’en sort pas renforcée.

Pour faire passer ses envies à l’autre, il est clairement plus efficace de parler directement. Même si elle est parfois harmonieuse au début, une relation sexuelle est rarement parfaite dès la première fois, et elle peut également se dégrader avec le temps. Penser qu’il ira chercher de lui-même les signaux subliminaux produits par notre corps est sans doute une belle illusion. Un dialogue est donc indispensable pour comprendre les envies de l’autre et faire entendre les nôtres. Nous ne sommes pas tous de grands aventuriers, certains peuvent avoir besoin de confort pour faire l’amour, d’un endroit où l’on se sent en sécurité pour pouvoir se libérer totalement. La positivité reste le secret d’une bonne communication.

Pour le faire, exprimez vos désirs et vos besoins, après avoir analysé ce que votre corps aime comme caresses ou sensations. Puis, il va falloir les livrer à l’autre.

 

S’EXPRIMER AUSSI QUAND TOUT VA BIEN

Dire ses sensations de bien-être, de plaisir, ses sentiments et ses émotions positives de l’instant permet au partenaire d’en faire autant, surtout s’il est de nature plus réservée. Il ou elle prend ainsi l’habitude de communiquer sur son intimité.

Cette manière de communiquer a également l’avantage d’inscrire le couple dans un cercle vertueux. D’abord parce qu’une expérience gratifiante donnera à chacun l’envie de la recommencer, ensuite parce que, dans ce climat de bienveillance et de complicité, il sera plus facile d’introduire des propositions d’ajustement, de nouveauté.

 

UTILISER LA PREMIÈRE PERSONNE 

La communication sexuelle positive, c’est alors de dire ‘je’, d’évoquer son ressenti, puis de solliciter progressivement son partenaire en l’invitant à en faire autant. « J’ai du désir quand tu fais ça, quand tu mets ta main là, tu me transportes quand tu fais ça, j’ai un frisson dans ces moments-là… » On évoque les bons moments pour installer un climat de bienveillance et de coopération. Si l’on sent que l’autre est dans le bon état d’esprit, on peut avancer par suggestions ouvertes pour en venir à ce que l’on aimerait voir évoluer ou abandonner dans la relation intime. Des expressions telles que “j’ai l’impression que…”, “je me demande si…” sans oublier d’ajouter : “ tu en penses quoi ?” sont autant de formulations positives qui aident à faire passer les messages.

À bannir : les accusations, les critiques unilatérales et la position de victime.

 

 LE PIÈGE : APPRÉHENDER L’INTIMITÉ COMME UN GROS DOSSIER À RÉGLER 

Rien n’est plus attristant ni potentiellement source de conflits que d’essayer de raisonner comme au travail. La relation intime et l’acte sexuel sont des moments où chacun peut être à fleur de peau. Il est préférable de procéder au fil des situations, et de préférence dans les moments où l’on se sent bien avec l’autre ou du moins dans ce qui peut ressembler le plus à de la compréhension et de la complicité.

 

 ÉVITER LE TOUT-DIRE

Si certains fantasmes peuvent être partagés parce qu’ils font partie de la culture érotique du couple, d’autres gagnent à ne pas être dit, notamment ceux qui peuvent remettre en question la confiance en soi du partenaire. Au prétexte de ne pas avoir de secret l’un pour l’autre, on en arrive à abîmer la relation et l’intimité. Une bonne communication intime s’accommode bien de zones d’ombre et de subtilité.

Concrètement, l’idée est de bien centrer son discours sur ses besoins à soi, tout en montrant à l’autre quels micro-changements il convient d’adopter pour faciliter le tout.

  • Commencer l’échange en parlant de soi plutôt qu’en « accusant » l’autre.
  • Laisser la parole à l’autre en disant par exemple « Qu’est-ce que tu en penses ? »
  • Se montrer précis et éviter d’être trop vague.

Enfin, ne pas oublier que c’est souvent au cœur de la rencontre sexuelle, que l’on peut le mieux apporter des changements, faire des suggestions.

AVIS D’EXPERTS : Camille Bataillon, sexologue

Comment conseiller le couple à enclencher la conversation 

Le couple peut comprendre pourquoi c’est aidant d’en parler, comprendre leur manière de communiquer ensemble et voir si c’ est constructif ou non. Avant d’entamer une discussion créer un cadre favorable à cet échange : climat de détente, de curiosité d’ouverture d’ esprit et de non jugement.

Ne pas hésiter à se faire aider d’un.e thérapeute de couple

 

Comment analyser ce que votre corps aime et comment les livrer à l’autre ?

Grâce à  l’ exploration de soi et de son corps, on peut être à l’écoute de ce qu’on aime ou non. Le couple doit créer un cadre propice à la discussion, ne pas être dans le jugement et comprendre aussi que tant qu’ on ne dit pas à l’autre ce qu’on aime l’ autre ne peut pas savoir.

 

Mettez vous en place des thérapies de couples ? des exercices particuliers ?

En séance apprendre à chacun à s’ exprimer, à observer la dynamique du couple, pour que le couple comprenne comment il fonctionne , et que le couple aidant puisse avoir des outils pour gérer les éventuels conflits.

Pour aller plus loin

-> La chaîne MyFertyBook

La chaine vidéo et podcast de la rédaction de MyFertyBook.
> Vidéos
> Podcasts

-> LES ACTUS

Les dernières actualités de la préconception et de la
fertilité
> MyFertyNews

-> LES TÉMOIGNAGES

Partagez votre expérience avec la communauté
MyFertyBook
> Je témoigne