Des produits de fast-food contiennent des substances nocives pour la fertilité

Vous êtes ici :

Victoria Louvel
Rédactrice santé

On connaissait déjà plusieurs méfaits du fast-food pour la santé. Une nouvelle étude, menée par des chercheurs américains de l’Université George Washington, révèle que des produits de restauration rapide ont également des conséquences sur la fertilité.

Surpoids, obésité, diabète, maladies cardiovasculaires… La liste des pathologies liées à une surconsommation de nourriture de type fast-food était déjà longue. Mais elle est rallongée par les travaux de scientifiques de l’Université George Whasington, parus fin octobre dernier dans « Journal of Exposure Science & Environmental Epidemiology » : la présence de matières plastiques dans certains produits de fast-food peuvent avoir des répercussions sur la reproduction.

Il s’agit plus particulièrement des phtalates, utilisés pour rendre les plastiques souples, retrouvés dans tous les échantillons d’aliments de plusieurs chaînes de fast-food (McDonald’s, Burger King, Pizza Hut, Domino’s, Taco Bell et Chipotle pour ne pas les citer), achetés par les chercheurs pour les besoins de leur étude. Leurs analyses démontrent que 70% des aliments comportaient du phtalate de type DEHP.

Les phtalates sont reconnus comme perturbateurs endocriniens et risquent, en particulier le DEHP, d’altérer considérablement la fertilité.

L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), s’est emparée du problème en déclarant dans un communiqué qu’elle allait examiner cette étude, suite aux preuves scientifiques irréfutables qu’elle apporte.