Dépistage du cancer du col : une appli pour la gestion des résultats

Vous êtes ici :

Angéline Galinier-Warrain
Rédactrice

Le cancer du col de l’utérus touche chaque année en France près de 3 000 femmes et cause environ 1 100 décès (1). ”Gestion des résultats HPV”, une application qui est mise à disposition des professionnels pour la gestion des résultats du test HPV, recommandé par la HAS.

L’importance d’une détection précoce

La France a pris un certain nombre de mesures fortes pour lutter contre le cancer du col de l’utérus comme le recommandait le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). En effet, le dépistage est désormais inscrit dans un programme organisé sur le plan national. De plus, depuis juillet 2019, le test HPV-HR est recommandé par la HAS chez les femmes à partir de 30 ans en remplacement de la cytologie de dépistage et pour les femmes de 25 à 30 ans sur un frottis.

 

L’appli « Gestion des résultats HPV »

Pour faciliter la gestion des résultats des tests, le Dr Joseph Monsonego, président de la Commission col-HPV du CNGOF, lance, mi-octobre, « Gestion des dépistages HPV ». Une application sur la « gestion des résultats » du test HPV dans le dépistage primaire du cancer du col. Cette application innovante et gratuite est hébergée par “360 medics“, une start-up spécialisée dans l’e-santé, et peut être téléchargée sur Apple/Google Store. Selon l’âge et la situation des individus, elle comprend les recommandations françaises de la HAS et de l’Institut national du cancer. De plus, des avis d’experts ou des orientations internationales sont proposés au besoin.

Un dépistage HPV permet de détecter en moyenne 30 % de lésions de haut grade supplémentaires par rapport à l’examen cytologique. La détection précoce réduit l’incidence des cancers de 70 %.

 

Outil simple d’aide à la décision 

Le Dr Monsonego déclare que l’outil pourrait « réduire les surconsommations d’examens et de traitements, et les inquiétudes inutiles que ces nouvelles stratégies risquent de générer. Mais il ne prétend en aucun cas remplacer l’expérience humaine et le sens clinique ». En effet, l’appli a vocation à être un outil simple qui accompagne le professionnel dans l’adoption de nouveaux réflexes de prise en charge.

(1) Cancer du col de l’utérus – Santé publique France (santepubliquefrance.fr)